JEUDI 6 OCTOBRE

clocs
mirror-by-quentin-bruno
mondkopf-autrenoir

19h, pendant le vernissage du festival : CLOC, sculpture-performance

Créée par Anais Lelièvre, artiste plasticienne et incarnée par Mairi Pardalaki sur un son d’Hektor Kafka

Musée Saint-Raymond

Les premières CLOCS ont été cousues en décembre 2012 et animées par des performeurs dès janvier 2013.
Depuis elles se développent en se confrontant sans cesse à des situations nouvelles… Les CLOCS sont des sculptures en métamorphose incessantes, des performances improvisées qui interagissent avec tous contextes,
des êtres indéfinis qui redécrouvrent le monde hors des repères établis. Les CLOCS sont des amas de vêtements usagés, cousus les uns aux autres par des liens élastiques, jusqu’à former une enveloppe que des corps en dessous revêtent comme leur peau et qu’ils viennent animer. Ces membranes relationnelles, plissées et imprévisibles , s’adaptent à des situations diverses, recréant chaque fois la surprise. Forme de vie en éclosion et en devenir, les CLOCS sont aussi une matrice qui suscite chez les passants des réactions multiples. Elles surgissent au détour de ruelles et autres recoins quotidiens pour renouveler et interroger notre manière d’exister dans l’espace public.

21h Concerts

BOUTON_festik_defaut2

13€ (Sur place, Prévente)
Jauge limitée, réservation conseillée

Musée Saint-Raymond

MIRROR

Projet des musiciens de Big Flo & Oli. Ils s’émancipent de la musique tubesque des deux jeunes frères pour produire leur propre univers musical quelque part entre Kelpe et James Holden. Leur live très musical, mêle habilement turntablism et envolées techno.

Écouter

MONDKOPF présente AUTRENOIR

Nouveau projet de Mondkopf, un des projets électronique les plus excitant de ces dernières années signé sur son label In Paradisum. Le summum de l’expérimentation Techno en France. Avec son ami Greg Buffier (du projet SAAD) ils ont trouvé le moyen de monter un live difficile à qualifier et ainsi brouiller les pistes.

De la Trap ? de la Techno ? de l’indus-noise ? Un peu tout ça et beaucoup d’instruments sur scène pour un Live cathartique.

Écouter