Prolongation du festival jusqu’au 23 Octobre

Suite au succès des prolongations, nous avons décidé de réitérer cette expérimentation. Les expositions au musée Saint-Raymond, musée des antiques de Toulouse et à la chapelle des Carmélites seront accessibles au public jusqu’au 23 Octobre.
Durant ce temps supplémentaire, plusieurs rendez-vous sont donnés, entre le vendredi 14 octobre et le dimanche 23 octobre.

Vendredi 14 octobre

Projection-débat

Black Dandy, une beauté politique
Ariel Wisman et Laurent Lunetta
L’histoire de la nouvelle silhouette du jeune homme noir, de ses origines dans les champs de coton des esclavagistes aux stars branchées d’aujourd’hui. Une histoire dans laquelle l’obsession pour le beau vêtement rejoint la recherche de dignité et l’art de la protestation par le style. De New York à Paris, en passant par Londres, Johannesburg et Brazzaville, les réalisateurs partent à la rencontre des nouveaux seigneurs de l’élégance.
Centre culturel Bellegarde
18h30

Samedi 15 octobre

À partir de 13h30 au centre culturel Bellegarde :

Coupé décalé, la sape, performance et parade [danse, vidéo, électro] jusqu’à la Chapelle des Carmélites

17h30 Déambulation, parade dansée entre la Chapelle des Carmélites et le musée Saint-Raymond, Musée des Antiques de Toulouse

Compagnie James Carlès & Co, “Coupé décalé, LA SAPE”  co-production, création musicale et multimédia / centre culturel Bellegarde + Présentation des corsets de la Maison de Couture Marie-Jeanne Beaujouan

Sur proposition des Jardins Synthétiques, la compagnie James Carles & Co, en collaboration avec le centre culturel Bellegarde et la Maison de couture Marie-Jeanne Beaujouan, propose une performance au croisement de la danse, de la vidéo, de la mode et de l’électro.

La SAPE* occupe l’espace, détournant chaque pièce d’activité pour en faire des tableaux numériques dansés. Les sapeurs évoquent les dandys aux tenues parfois exentriques. L’habit fait intimement partie de leur être ; il reflète leur entière dignité et leur idéal de beauté. Ce mouvement, né en République démocratique du Congo pendant la période coloniale, traverse les classes sociales et contraste parfois avec l’extrême pauvreté des conditions de vie. Les sapeurs ont influencé le coupé-décalé, une danse née dans la communauté ivoirienne à Montreuil, dans les années 2000. En écho à l’esprit et à la tradition des sapeurs, le public est lui même progressivement invité à se joindre à la troupe en une parade urbaine. La maison de couture Marie-Jeanne Beaujouan, spécialisée dans la création de pièces uniques de corseterie habillera à cette occasion les danseurs de la compagnie et présentera ces pièces dans l’esprit sapeur. Une déambulation qui nous amènera jusqu’à la suite du programme : un défilé des “manteaux” de la plasticienne Chantal Fochesato à La Chapelle des Carmélites puis un concert de musique électronique au musée Saint-Raymond.
A l’image des sapeurs, prévoyez vos plus beaux habits de parade et retrouvez-nous dès 13h30 pour se préparer ensemble !
*SAPE : Société des ambianceurs et des personnes élégantes

photo-james-carles

16h30 Défilé

Animation des manteaux de Chantal Fochesato, sur une musique originale de Jacky Mérit

Lieu : Chapelle des Carmélites
En partenariat avec la fondation Espace écureuil
Gratuit

“Sous l’apparente séduction et fragilité des œuvres au “fil” de Chantal Fochesato, le trouble gagne jusqu’au vertige parfois pour peu qu’on y regarde de plus près. Des dessins bordés/cousus sur papier de soie, portraits ou autoportraits, traces retournées du temps, mémoires ou disparitions de corps inventés; une collection improbable de manteaux, carapaces de l’apparence, qui ne protègent guère plus des travers de nos corps, de nos esprits, de nos sociétés ; une étrange galerie de la “renommée” macabre et joyeuse comme des calaveras, souvenirs de
contacts aussi courts qu’infructueux sur un site de rencontres ; d’hallucinants vêtements pour enfants… Les œuvres de Chantal Fochesato disent avec subtilité et rudesse combien les parures de l’innocence, de la séduction, de la délicatesse interrogent les fêlures de l’existence, la difficulté de l’être ou la violence et les paradoxes de notre système de valeurs bien-pensant.”
Brigit Meunier Bosch, commissaire de l’exposition Tout est calme…ou presque. à la Fondation Espace Ecureuil (2010)

Photo : F.Talairach

18h30 Concert

Foggy Tapes, groupe pop psyché toulousain

Lieu : Musée Saint-Raymond

(Dead Bees records – Toulouse)
Un des espoirs de la scène locale qui carbure au titre accessible et à l’énergie communicative.

Samedi 22 octobre

comete_comete

14h-18h : CARTE BLANCHE à Esthétiques

Invitation de COMETE COMETE et RST

Lieu : Musée Saint-Raymond
Participation libre mais nécessaire

En deux ans d’existence, les soirées électro Esthétiques sont devenues une référence de clubbing exigeant à Toulouse, orienté Nu-Disco-House-Dark Wave.

Dimanche 16 et dimanche 23 octobre

Visites à double voix des expositions d’arts plastiques

Gratuites et sans réservation, animées par Pierric Blum, co-programmateur artistique du festival, et par le service des publics du musée Saint-Raymond.

Dimanche 16 & dimanche 23 octobre à 16h

Musée Saint-Raymond